Altenberg de Bergheim

Grand Cru d'Alsace

Un vin à l'élégance et la légèreté si parfaites... Une bouche vibrante, crémeuse et fondue, riche et pourtant acidulée - où tout est mêlé en une synthèse magique: cépages et argile, vigneron et calcaire, fruits et grès rose, millésime et profondeur.

altenberg de bergheim grand cru d'alsace
Altenberg de Bergheim

Le Terroir en Chef d'orchestre

Un Mythe.

Robe impressionnante de densité et de liqueur, reflets chocolatés, coucher de soleil et métal en fusion. Un nez de vin rouge ( !), dense et  saturant, sève et cèdre se libérant peu à peu, s’éclaircissant sur le melon, la pêche et la mandarine, le citron confit, le miel enfin. Finale aromatique glorieuse sur le gingembre. Bouche d’une liqueur dévastatrice, d’une puissance incroyable en attaque, dévalant le coteau en un torrent acidulé, se lovant au palais en musique assourdissante et puis, au cœur de la tempête, se déployant en vagues fruitées et confites, en larmes cacaotées. Finale longue et ondoyante comme un fleuve ; l’attente de l’aimée. Un monument.
Sans doute, l’Altenberg le plus concentré depuis le départ de cette aventure, paradoxalement celui où l’acidité joue son rôle le plus central.  La tache de naissance du Ciel sur l’infinie musique baroque de l’Altenberg !

Une histoire.

Premier Grand Terroir alsacien (de l’ère moderne), qui voit reconnu en 2005 sa typicité spécifique, ses conditions de production particulières , la diversité de son encépagement (tous les cépages de l’AOC Alsace utilisés dans des proportions précises) et la richesse de sa vendange, au service d’une régularité hors pair.

Le retour à la pratique ancestrale du vignoble complanté de tous les cépages traditionnels et de la vendange unique non triée, ouvrent à l’Altenberg la boite de Pandore du « Grand Vin » : le Terroir devient alors le chef d’orchestre qui maîtrise et qui inspire dans toutes les gammes l’ensemble des exécutants (porte-greffes et cépages, l’ensemble des conditions du millésime et même le vigneron !) au service d’une partition unique : l’expression pure du Terroir, la symphonie équilibrée du Grand Vin.
Ce vin de synthèse renoue alors avec la vieille tradition alsacienne des vins de garde et de voyage qui durant tout le Moyen Age , la Renaissance et jusqu'à la fin du XIIIe siècle rendit possible le gigantesque effort culturel rhénan dont l’Alsace moderne est le résultat.

Un Climat.

Ce terroir majestueux est situé au cœur d’un champ de failles géologiques qui mettent en contact des calcaires durs du Jurassique et des marnes du Lias. Ces formations riches en fossiles ont formé un sol argilo-calcaire pauvre, rouge (ferrugineux), riche en roches calcaires où la vigne doit plonger profondément pour trouver son énergie. Le micro climat de l’Altenberg, résultat de son exposition plein sud, de son éloignement du front vosgien et de son isolement face à la plaine rhénane est terriblement chaud, sec et presque surexposé. Les maturités des raisins fréquemment amplifiées par la Pourriture Noble, sont hors normes et imposent la domination du Terroir sur les cépages complantés.

Dégusté dans le noir:

  •  Paysage mental:  premier abord sombre, sur la défensive : il y a du noir, des éclats fruités, un nuage de zeste. Puis s’ouvre sur l’or, l’ambre, les fruits confits, la pâte de coing de l’Altenberg
  • Toucher de bouche : le « travail » de gourmet réserve de belles émotions dans le noir ! Vin sensationnel, au sens étymologique du terme : attaque séveuse, large mais fruitée, torrent de sensations salines, rendant la langue « pointue », asséchée… puis reflux du gras, du nappant, faisant saliver latéralement, creusant la bouche en calice, devenant profond, caressant, sensuel. Il y a tout dans ce vin-là : la finesse métrique verticale saline des grès, la sève pointue des zestes calcaires, la largeur et surtout l’épaisseur des argiles construites en feuillets comme un livre, une Bible. La persistance est indescriptible, immense, entêtante, salivante, pétulante. Je déglutis près d’un quart d’heure…
  • Le port ou l’énergie : léger, aérien, fin et pourtant insistant comme un grand livre, une expérience métaphysique, une rencontre cruciale… l’être aimé.

Magie, danse, violon… sensualité à tous les étages.

Altenberg de Bergheim
Idée d'accord

Foie Gras en terrine ou poellé, belles volailles (poularde au miel et citron), crustacées (St Jacques, homard, gambas), plus généralement les plats à base de crèmes beurrées et les fromages à pâtes persillées.

C'est un vin qui possède de l'Umami et qui s'accorde avec tous les plats qui possèdent cette texture.

Cépages

Tous les cépages Alsaciens complantés (13) même le Chasselas rose.

Type

Grand vin blanc moelleux, à la fois puissant, baroque et très fin.

Garde

Se déguste dès à présent mais possède un potentiel de garde de 20 à 30 ans

Terroir

Terroir Argilo-calcaro-gréseux ! Climat calme, chaud, sec et presque surexposé. Pourriture Noble extrêmement régulière.

Service

Se Déguste entre 10 et 12°C, dans un verre Grand Cru.

Vous avez associé ce vin avec une belle recette ?

Partagez-la

Notes & distinction

MILLESIME 2015 Robert Parker 96/100
« Le Grand Cru Altenberg de Bergheim 2015 est très intense, précis et profond au nez et est plus frais, épicé et terreux que le fruité 2014, affichant des saveurs d'olive verte, d'avocat, de fruits tropicaux et de citron. Le 2015 est corsé, doux, fin et élégant en bouche, doté de tanins fins, d'une bonne prise minérale et d'une amertume stimulante en finale. Il est complexe, fin et élégant à la fois, très long et séduisant. De ce millésime chaleureux, c'est un vin vraiment magnifique et séduisant et un excellent plaidoyer de la complantation.» (Wine Advocate 2017 - Stephan Reinhardt). Un vin d'une énergie rare, doté d'une superbe minéralité !