Huebuhl

Là où pousse la haie

Vin moelleux, riche, aromatique, gras et très tonique.

Huebuhl
Huebuhl

Un vin hors normes

En haut du petit col séparant Bergheim de Ribeauvillé, le Huebuhl (littéralement, le lieu précoce et humide), légère dépression doucement inclinée ver le sud, joignant le Gruenspiel à l’ouest et le Rotenberg à l’est, produit des vins expressifs : enveloppe d’amandes, de zestes, de gras et de grillé, une structure acide profonde marquée par les argiles lacustres froides et des automnes lumineux et venteux qui canalisent et contiennent la Pourriture Noble.

Liqueur, froideur pointue et graphitée

Dégusté dans le noir :

  • Paysage mental : Sombre, toasté, cigare. Grand espace ouvert, mais dans l’obscurité. Le vin semble chercher la lumière, sortir de la cave, vivre. Enfin des fruits rouges éclatants apparaissent, riches et mûrs.
  • Toucher de bouche : bouche somptueuse, lisse, grasse, épaisse, très liquoreuse, puis froide et poivrée. Après quelques instants, l’acidité se creuse encore, produisant une salivation piquante, mentholée, très intense, rugueuse, rafraîchissante, ardoisée.
  • Le port ou l’énergie : grand vin liquoreux, mais plein de retenue, de froideur pointue et graphitée. La pureté de la bouche, en exacte correspondance avec le nez, est extraordinaire et témoigne pour ce millésime sans botrytis, où pourtant le Huebuhl a fait un vin au niveau du 2005 ou 2010. Avec un retour acide et séreux, digeste, hors norme : est-ce que ce serait ça un grand liquoreux protestant ? Aura besoin de temps, de respect et de patience. Sera dans quelques temps cette bouteille que boivent avec bonheur les gens qui disent n'aimer que les vins secs...

Attendre, espérer!

Huebuhl
Idée d'accord

Foie gras. Tagine d’agneau aux fruits secs. Fromages persillés. Gâteau au chocolat, buche au caramel, tarte aux abricots et amandes, tarte tatin.

Cépages

Complantation de toute la famille des Pinots et de Muscat

Type

Vin moelleux, gras et tonique.

Garde

Service dès à présent, potentiel de garde de 25 ans.

Terroir

Terroir tardif et humide, marqué par les argiles lacustres froides qui canalisent la Pourriture Noble.

Service

10 à 12 degrés.

Vous avez associé ce vin avec une belle recette ?

Partagez-la

Notes & distinction

Robert Parker: Millésime 2012: 94/100